Montréal tente-t-elle de détourner le mois de l’Histoire des Noirs, aux Noirs ?

LITTÉRATURE INTERDITE par Daniel Milord Albertini

  • Montréal tente-t-elle de détourner le mois de l’Histoire des Noirs, aux Noirs ?

Si je pars de prémisses de l’Indépendance d’Haïti où on la définit par «l’union des Noirs et des Mulâtres», le Blanc colonisateur étant évincé de l’île par la guerre, il y a donc distinction dans la reconnaissance de la République d’Haïti et de ses épithètes. Le Noir exista, le Blanc aussi, mais le mulâtre, de cette relation, soit esclavagiste, soit de gré, soit de force, est né du Noir, de la Négresse, de préférence car l’inverse fut plutôt rare ou accidentel en ce temps-là. Le Noir a-t-il rejeté son enfant, j’en doute. Histoire.

Puis, le Noir a eu une connotation racisme même que l’on a su combattre au point de fonder le mois de l’histoire des Noirs dans certaines villes nord-américaines, Montréal en particulier. Le Mulâtre depuis Haïti même s’est toujours distingué rangé en côté-Blanc. Le Noir est toujours resté, selon la p’tite messe de Saint-Méry, dont la fameuse bibliothèque ramenée par le sujet du jour, mais majoritaire et insistant sur la progéniture. Malgré pénalisée ouvertement. Heureux, février est ainsi parti.

Cela se vit aussi à Montréal là où la ville vient de décerner à un Mulâtre le prix de l’histoire des Noirs, avalant la véritable vocation du mois de.

Frantz Voltaire comme sujet de la vocation ne sied pas du tout alors, depuis un clan mulâtriste hébergé à. 

Partons alors d’ici, il a épousé une Mulâtresse, on ne la dit pas ‘Noire’. Qui n’est Blanc est alors Noir ?

En entamant ces lignes, je sais que je risque de mettre le feu aux poudres et me brûler par la mèche tandis que l’autre a déjà signé quelque chose qui signifierait qu’il faut surveiller les «rat kay kap manje kay»L’histoire ici est simple, ‘ON’ a élevé Dr Frantz Voltaire au rang de lauréat du mois de l’histoire des Noirs à Montréal, en 2021. Parla-t-on de mulâtre de préférence cette année pour nuancer, sinon voler aux Noirs, une fois de plus, outre-mer ? Dis-moi qui tu fréquentes je te dirais qui tu es. 

Qui se ressemble s’assemble, ici point n’est besoin de guillemets puisque ces citations sont visitées de tout le monde, de là …sommes exonérés de l’utilisation aussi abusive soit-elle, le lecteur comprendra. En outre, une ruche d’abeille produit du miel c’est jòmou pa dònen kalbas, chez nous, pays de naissance, pays où l’on porte le nom de son emploi, par exemple : sèj pour le sergent, colo pour colonel… Alors, avons-nous produit le fruit de notre sel ? 

Historicité & Historicisme

Un réputé Mulâtre de souche à Port-au-Prince dit à un réputé Noir d’évidence et je cite : «maintenant tu es des nôtres». Pourquoi : sa femme, fribourgeoise, a enfanté de deux jumelles en Haïti. Lui documentariste écrivain, le mulâtre, historien (qui le snobait) baissa pavillon sur une notion d’appartenance, mais d’exclusion, en Haïti.

Je n’invente rien, mais je ne peux citer sans me compromettre, d’ailleurs je suis mis à découvert en signant cette chronique.

Je pourrais interroger moult interventions de Jean Pierre Bailly en Haïti définissant le mulâtre pour ses compagnons de micro à la radio. Le mulâtre est une marque de commerce convoitée, même vendue à Montréal chez les M d’Outremont où des deux sœurs et du frère, de gauche dira-t-on, le copain africain de l’Afrique noire restera sur le paillasson du pas de porte pour ne pas être invité pénétrer chez celle de la République née de Dessalines Empereur. On rencontrait l’une des sœurs à Lavalas, oups ! Revenons à la vie fribourgeoise et l’homme de l’Alphabet des N.

L’affaire se résumera plus tard par la migration de cette famille que j’ai rencontrée à Fribourg vers 2003, je crois, à la galerie Yanvalou. Monsieur gagne un prix pour son ouvrage ‘l’Alphabet des nuits’, est récipiendaire pour le prix du prince de Monaco où il va se faire recevoir au grand désappointement de sa femme qui de son pays de naissance ne bénéficie pas de cette attention, dont celle des médias.

Monsieur retourne vivre en Haïti où il dépasse le simili, car il est primé par l’original qui n’a dévoué ce titre au mulâtre resté rabougri dans sa formule post groupe 184.

Il y a de cela peu de temps que l’on m’envoya étonnement la réaction d’une certaine cheffe de l’Opposition officielle à Québec, sur l’arrivée de Kamala Harris à la vice-présidence des É. U. en qui elle s’en identifia étonnement par opportunisme sous le couvert de : «issue de parents immigrants». Étonnant oui, car elle ne s’enorgueillit pas de cette communauté dite haïtienne autrefois à l’époque de son mandat à la jeune chambre de commerce au point que feu Eddie Anglade vient me dire que sa cousine lui avait rapporté que … à la suite de photos prises au club Lambi lors d’une activité, rare.

Je sollicitais seulement l’entrevue pour laquelle elle ne s’est voulue communautaire, mais de la société Q. Curieux, l’Haïtien, le Noir, lui sont doux pour bénéficier de… positive. Rajoutons, curieusement, parent rapproché de fanfan Voltaire désormais lauréat de. Est-ce une révélation ?

J’ai envie de me poser la question suivante : qu’a donc fait fanfan Voltaire, pour être si noir au mois de l’Histoire des Noirs, ainsi je m’abstiens au risque de mal formuler.

Piquer c’est voler, ah oui, c’est inscrit dans tous les couloirs de magasins à Montréal, s’il vous plaît ne piquez pas ! Je ne suis coupable de lèse-majesté, Mulato se forgea ‘une race humaine’ à part que l’on retrouve dans la musique latino-américaine de Célia Cruz, de J Pacheco, de H. Lavoe. Que l’on changea le nom ou que l’on ajouta les amis des Noirs comme autrefois, soit, mais pas carrément ainsi !


Cet article est publié par l’hebdomadaire Haïti-Observateur, édition du 3 mars 2021 VOL. LI, No. 9 New York, et se trouve en P. 4, 12 à : http://haiti-observateur.info/wp-content/uploads/2021/03/H-O-3-mars-2021.pdf